Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller au pied de page
Retour à Blog

SEAN CONNERY ET SES MEILLEURS FILMS

a close up of Sean Connery with a beard looking at the camera

Dans cet article, nous souhaitons rendre hommage à cet enfant de l’Écosse, l’acteur Sir Sean Connery.

Avant de poursuivre avec ses meilleurs films, parlons brièvement de sa vie.

Brève biographie de Sean Connery

Thomas Sean Connery est né dans le quartier de Fountainbridge à Édimbourg. Sa mère était femme de ménage et son père travaillait comme chauffeur de camion mais aussi dans une usine.

Sir Sean a quitté l’école très tôt et est allé travailler comme livreur de lait où il gagnait un peu plus d’une livre sterling par semaine. À l’âge de 16 ans, il s’est engagé dans la marine pendant trois ans. À 18 ans, il a commencé à faire du culturisme et a occupé divers emplois comme maçon, maître-nageur et même mannequin à l’Edinburgh College of the Arts. L’une des dernières choses qu’il ait faite avant de commencer à travailler dans l’industrie du cinéma a été de postuler pour Mister Universe en 1950 où il a obtenu la troisième place.

Sir Sean a fait sa première rencontre avec la profession dont il allait tomber amoureux en 1953. Un ami lui a dit lors d’une compétition de bodybuilding à Londres qu’il faisait un casting pour un film intitulé South Pacific. C’est ainsi que Sir Sean a obtenu son premier rôle dans la chorale des marins.

Après ses débuts au grand écran, Sir Sean n’a obtenu que des rôles de figurant, ce qui l’obligeait à travailler comme baby-sitter pour joindre les deux bouts. C’est en 1957 qu’il obtient son premier rôle principal dans le film No Road Back. Avant même de jouer l’agent 007 James Bond, l’acteur a eu d’autres rôles principaux au cinéma mais c’est ce rôle qui l’a véritablement fait connaître dans le monde entier. À partir de là, Sir Sean Connery est devenu une référence au sein de l’industrie du cinéma.

Filmographie essentielle de Sean Connery

Au-delà de son rôle de James Bond qui est le plus remarquable, Sir Sean a participé à de nombreux films mythiques que vous connaissez surement (pour la plupart). Nous vous avons listé les films que le magazine RollingStone a classé comme essentiels pour la carrière de Sir Sean Connery :

  • BONS BAISERS DE RUSSIE (1962) : Premier film de la saga du super espion britannique James Bond. Sean Connery dans son rôle clé d’agent des services secrets de sa Majesté, est imperturbable. Mais l’acteur écossais a également donné au personnage une agréable sensualité, un air mondain, un esprit, une présence charismatique et une certaine froideur aussi.
  • ZARDOZ (1974) : Connery joue le rôle de Zed, un des “exterminateurs” qui tiennent les roturiers à distance. Après s’être caché dans le crâne gigantesque d’un mammouth et avoir infiltré le monde des futurs patriciens, Zed finit par se radicaliser et contribue à mener une rébellion.
  • THE MAN WHO WOULD BE KING (1975) : en train de faire carrière comme mercenaire, son personnage est pris par les locaux pour un dieu. Il s’installe avec bonheur dans le rôle de dirigeant et de divinité… et c’est là que le vrai problème commence.
  • ROBIN ET MARIAN (1976) : L’un des films les plus sous-estimés de la filmographie de Connery, la contribution de Richard Lester à la légende de Robin des Bois présente l’un des meilleurs rebondissements de la star. Son Robin de Locksley n’est plus un jeune héros qui vole les riches et donne aux pauvres, mais un homme d’âge moyen qui revient dans la forêt de Sherwood avec des cicatrices de guerre et de vieux comptes à régler. Il part à la recherche de son amour perdu, Maid Marian (Audrey Hepburn), qui est devenue nonne en son absence. Pendant ce temps, le shérif de Nottingham (Robert Shaw) et ses hommes de main veulent voir leur ancien ennemi avec la tête sur un pieu.
  • LES INCORRUPTIBLES (1986) : Sir Sean Connery a remporté un Oscar bien mérité pour son rôle de Jimmy Malone, le flic dur qui enseigne à Eliot Ness l’art de combattre les gangsters de la Prohibition. Le casting de ce film n’est pas en reste. Sean Connery était entouré de grandes stars d’Hollywood : Kevin Costner, Andy Garcia et Robert De Niro.
  • INDIANA JONES ET LA DERNIERE CROISADE (1989) : Dans ce film, l’acteur joue le père d’Indiana Jones. La décision de Steven Spielberg de faire jouer Connery dans le rôle du professeur Henry Jones dans le troisième film d’Indiana Jones aurait pu être un stratagème si l’acteur chevronné ne s’était pas aussi bien intégré. Au lieu de cela, il s’est avéré être un succès.
  • À LA POURSUITE D’OCTOBRE ROUGE (1990) : cette fois, la star de cinéma joue le rôle du méchant : un commandant de sous-marin nucléaire russe nommé Marko Ramius qui est désireux d’intensifier la guerre froide. Il y a un peu de dissonance cognitive à entendre un fanatique soviétique parler avec un accent écossais si remarquable, mais Connery se plonge dans ce rôle avec un tel enthousiasme qu’à la fin de ce thriller tendu, on ne se soucie même plus de ce mélange géographique.
  • LE ROCHER (1996) : Stanley Goodspeed (Nicolas Cage), expert en guerre chimique au FBI, est envoyé en mission urgente avec un ancien espion britannique, John Patrick Mason (Sean Connery), pour arrêter le général Francis X. Hummel (Ed Harris) lance des armes chimiques de l’île d’Alcatraz à San Francisco. Le général Hummel demande 100 millions de dollars de réparations de guerre pour les familles des militaires tués lors d’opérations secrètes. Après l’élimination de leur équipe SEAL, Stanley et John s’occuperont des soldats par eux-mêmes.
  • À LA RENCONTRE DE FORRESTER (2000) : le réalisateur indien Gus Van Sant a entrepris de raconter l’histoire d’un romancier solitaire de style Salinger qui aide un jeune écrivain afro-américain (Rob Brown) à trouver son potentiel.

 

Sir Sean Connery sera toujours présent dans la mémoire d’Édimbourg. À présent, reposez en paix Sir.

Skip to toolbar